top of page
Rechercher

Anniversaire : les 10 ans de l'équipe

Dernière mise à jour : 1 mars 2021

Il y a 10 ans notre fabuleuse équipe naissait.

Il s'en est passé des événements pendant cette décennie : de la création des Spiders Black Widows à la transformation en Veuves Noires en passant par l'apparition des Croque-Morts ( équipe masculine), des Faucheuses (équipe B ) puis des Tarentueuses (équipe C) l’an dernier.

A défaut de réaliser le tournoi initialement prévu pour ce magnifique anniversaire, nous allons vous faire (re)vivre en images cette décennie. Stay tuned!

Nous remercions toutes les personnes qui ont permis d'écrire cette magnifique histoire. To be continued...

10 ans de COACHING

Création d’équipe check Créneaux d’entraînement check Recrutement check Très vite s'est posée la question : mais qui va nous encadrer? nous entraîner ? Fred, Alex et Raphaël issus du roller hockey et de la course sont venus à la rescousse et cela a duré les trois premières années. L’année suivante a marqué un tournant décisif sur l’orientation de l’association. Bad Periods, aux commandes des entrainements, a orienté sérieusement l’équipe vers la compétition et a contribué à la création de l’équipe masculine des Croque-Morts. Par la suite tout s’est très vite enchainé : Chabadass et Iron Smile ont été les premières à s’impliquer énormément auprès des Croque-morts et de leur préparation à la coupe de France. Plus tard, les Fresh Meat puis l’équipe B ont eu leur propre créneau ainsi que leurs propres coachs.

BENCH COACHING En 2012, après des mois de patinage et d’apprentissage du Roller Derby sur le tas (on retient notamment : les pénalités mineures et majeures 2 coups de sifflet au départ du jam ) arrive le premier tournoi anniversaire de l’équipe et une autre question se pose alors : mais qui va encadrer les joueuses sur le banc ? Le duo Riot Glitter et Poison Sevy ont ouvert le bal. Suite au départ de nos coachs, partis vers de nouveaux horizons, différent.e.s joueur.euse.s de l’équipe ont généreusement endossé ce rôle pour que l’on continue à développer nos équipes, notre cohésion, nos capacités physiques, nos stratégies, notre jeu individuel et collectif.

Aujourd’hui, nos coachs, bench coach et line up manager sont toujours autant impliqué.e.s, même en temps de covid on s'adapte et souffre en visio, mais on les kiffe tellement !

Depuis le début de cette aventure, beaucoup se sont succédé.e.s pour nous faire progresser et nous aider à tisser notre toile En entraînement comme en match, ces bénévoles ont fait preuve de bienveillance et ont tellement contribué à l’évolution de nos équipes. Nous leur en serons infiniment reconnaissant.e.s (et attendez qu’on vous parle de nos arbitres ).

Merci à vous qui avez contribué à faire ce que nous sommes maintenant

10 ans de SOIRÉES & SORTIES

Toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver en dehors des entrainements et des matchs


10 ans de logistique et de Tetris ou comment organiser nos COVOIT’ ?!


On parcourt des milliers de kilomètres à travers la France mais également en Europe (Angleterre , Belgique ou encore Allemagne ) pour affronter nos adversaires, participer à des bootcamps / des sur5als, arbitrer ou tout simplement pour aller supporter une équipe.

Mais tout cela demande une sacrée organisation en amont et une sacrée patience : tout d’abord, il faut savoir qui prend sa voiture . Puis qui vient avec qui ? (éviter les voitures sans conducteur ) Et enfin on se retrouve où et à quelle heure ?

Le mot d’ordre c’est REN - TA - BI - LI - TE !

A chaque départ, la traditionnelle photo de covoiturage s’impose comme une sorte de rituel (ça sert à vérifier que tout le monde soit sur la route et mais également toute sorte de déconvenue comme ha bon y a match aujourd’hui ?! ).

Voici une petite compilation des phrases les plus entendues lors de nos escapades : - « On fait la photo » (hey, on te voit pas dans le fond !! / rhoo la tête ! / On la refait tu as les yeux fermés ! Sinon on met des “stickers” sur nos têtes. ) - « J’ai fait le plein » (sous entendu j’ai conservé le ticket pour Maman puis Mag pour la compta) - « On attend qui ? » ce qui signifie j’sais pas (bah oui on se réveille) donc on vérifie le Google Doc ! - « Le coffre est plein ? T’inquiète, je vais prendre le sac sur mes genoux » (ça va parce qu’on n’fait pas trop de route lol) - « Quelqu’un a l’adresse du gymnase ? » ou son variant « J’ai rentré l’adresse du gymnase dans le GPS » afin d’éviter une Aminade et partir dans la direction opposée de la destination initiale. - « Il est 7h du mat’ pourquoi tu bouffes un camembert (ou tout autre fromage odorant !) dans la bagnole ? » - « C’était pas la bonne sortie … » (Traduction : ne nous attendez pas pour le Off Skate, désolé.e pour le captain meeting) - « Jerem et/ou Ann-Lys dor(men)t ! » Ce qui signifie prévoyez la cafetière pour Jérém à l’arrivée ! - « On peut bientôt s’arrêter ? » ce qui signifie Cette phrase est encore plus entendue au retour quand on a bu des litres d’eau pendant le match et qu’on est obligé de s’arrêter toutes les 30 minutes ^^ (quelque unes se souviendront de l’attente du passage de la frontière franco-belge pour aller aux WC ou encore de la queue aux WC chez Rocky Billie) - « On joue en quelle couleur » (de toutes façons, j’ai les deux maillots dans mon sac… ou pas ^^ Et mon protège-dents ?!) - « On avait dit qu’on ne mettait plus les jammeuses dans la même voiture : on n’sait jamais !!! » - « Mais pourquoi les gens nous regardent bizarrement ?!» (Peut-être à cause des leggings dégueulasses que l’on porte #fleurs #smileys #félins & co)

Cet instant privilégié nous permet de faire des pronostics sur le jeu à venir à l’aller et au retour, il nous permet de refaire le match et de revivre les plus beaux moments parce que put*** on a gagné !!! (Des fois non mais on se refait le match quand même)

Pour finir, trois phrases qui (heureusement) sont restées inédites (pourvu que ça dure ) : - « On est en panne » (sur l’autoroute pour Lille avec le minibus du club, ha oui et accessoirement on est 9 à bord stress ++++++++) - « Je suis en bas, mais il y a personne. » Le temps passe et toujours rien. « Là ça craint, vraiment. » Stress ++++++++ - « On vient de se faire flasher avec le (faux) cercueil sur le toit » (ha bah oui, un cercueil sur le toit d'un Land Rover ça prend tout de suite les allures d’un 38 tonnes).

Haaaa le covoit’ c’est génial : vivement le prochain !!!



10 ans de VESTIAIRES & DOUCHES : les coulisses d’avant et d’après matchs

Le vestiaire c’est le lieu de RDV avec l’équipe quand on arrive quelque part Chacun.e prend ses marques et fait ses petits rituels d’avant match. On est souvent extrêmement bien reçu avec des victuailles (parfois régionales) à grignoter : miam miam ! (même si souvent avant le match on a le ventre un peu noué ça passe beaucoup mieux à la fin de la rencontre !)

Le vestiaire c’est l’endroit où l’on se mentalise pour le match : on se (re)donne les lignes, on s’encourage, on se motive, on écoute attentivement un dernier rappel des attentes de notre bench, on comptabilise “1, 2, 3, 4 et 5 c’est bon j’ai toutes mes protect’ ”, un p’tit cri de guerre avant de partir vers le track et nous voilà remonté.e.s pour faire le warm up et affronter nos adversaires

A l’occasion, si vous cherchez notre vestiaire, vous le retrouverez aisément grâce aux huiles essentielles de Léon … elles embaument tout le vestiaire (voire plus).

Si vous n’avez jamais fait de sport co et/ou que vous êtes assez pudiques, la douche collective est un passage obligatoire un peu stressant.

Au final, les douches avec l’équipe c’est top, musique à fond : - on chante , - on débriefe , - on compare nos bleus / bobos du jour ou l’évolution des plus anciens, on voit s’il y a des nouveaux tatouages et piercings - on teste les savons et shampooings solides - on se prête des sous-vêtements / chaussettes et t-shirt quand on en a oubliés hahahah (bon ça c’est après la douche mdr) Certain.e.s apprécient avoir une paire de tongs Parfois on retrouve même des pantalons voire des culottes mais c’est à personne ...

Trois petites anecdotes “douches” : - Une légende urbaine raconte qu’il existe une photo “sexy douche” de quelques VN ... - Ce qui est magique au derby, c’est qu’on est adversaires sur le track, une heure après c’est déconnade et bonne ambiance et hop on prend notre douche tous.tes ensemble. - Lors d’un match de l’équipe B en Belgique, les douches du gymnase où l’on jouait étaient HS, nous avons dû nous doucher dans les vestiaires du stade de foot. La douche s’est transformée en battle “de grande gueule” inter-vestiaires pour savoir qui entre les footeux et les derby girls braillaient le plus fort (clairement on les a explosés #modestie)

[Après un match, on ne va pas se mentir : ça sent le fennec dans le vestiaire … Et on va être honnête selon les coéquipier.ère.s ça peut également être avant le match ]

Les vestiaires font partie intégrante de l’avant et de l’après match. Il s’y passe beaucoup de choses, il suffit d’être attentif.ve : le bruit ou le silence qui émane d’un vestiaire après un match vous en dira long sur le match qui s’est déroulé juste avant : si vous n’entendez rien c’est que les joueur.euse.s sont tristes, déçu.e.s, en pleine désillusion et en remise en question Par contre, si vous passez et que vous entendez hurler un cri de guerre à en devenir aphone, un “à tchic à tchic à tchic, aïe aïe aïe” ou autre “hip hip hip hourra” alors l’équipe a réussi à s’imposer et à réaliser quelque chose de fort.


10 ans de referees ....

C’est avec un immense respect, une profonde admiration et une reconnaissance infinie que nous remercions toutes les personnes qui ont œuvré en tant que Réf pour notre ligue permettant ainsi de pouvoir rendre possible notre sport pendant ces dix années. Nous remercions également tous.tes nos licencié.e.s qui en endossant ces rôles nous permettent de réaliser de riches événements internes.


10 ans de BOOTCAMPS & SUR5ALS : une autre façon d’apprendre !

Les bootcamps et les sur5als sont l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, de faire évoluer son patinage et son jeu avec des joueur.euse.s venu.e.s de toute la France voire d’Europe ou du monde.

Nous avons eu l’honneur et le privilège de recevoir, au sein de nos entraînements ou lors de week-end entiers, des intervenants géniaux français, européens et internationaux tels que Ballistic Whistle, Bonnie Tagueule et Dédée Froquée, Pain killer, Greg Boo, Minimoys, Lomme roller girls, Flore des Panthers, Charrin etc. pour enrichir notre pratique en termes de patinages, de techniques de blocages et de jams.

Certain.e.s de nos joueur.euse.s aiment également partir à l’aventure en participant à des sur5als ou à des bootcamps dans d’autres ligues ou En effet, cela permet de rencontrer d’autres joueur.euses, d'échanger, de découvrir de nouvelles façons de faire afin d’apporter ces techniques dans notre propre ligue pour les (re)travailler. Ce mode de travail « intensif » est très «fatigant » mais tellement enrichissant Attention, il est à noter qu'il est préférable de ne pas changer de patins avant un bootcamp sinon attention aux dégâts mdr)

La derby family est tellement généreuse qu’il est possible de participer à un entrainement dans une autre ligue aussi bien en France, qu’en Europe ou dans le monde (par ex. lors de vacances).

Nous remercions tous les intervenant.e.s pour leur bienveillance, leur pédagogie et le temps qu’ils / qu’elles nous ont accordé.e.s.


10 ans de Matchs.... Quand on pratique le roller derby ce qui nous anime c’est de pouvoir jouer en affrontant d’autres équipes. Les matchs nous permettent de nous tester, de nous améliorer et de continuer à apprendre et à progresser. C’est, en effet, pour ça qu’on s’entraine. On n’attend que ça : JOUER !!!! Et, on scrute la moindre opportunité pour le faire ! Avant un match, chacun.e a ses petits rituels de « grand-mère » ça va du p’tit déjeuner / repas « type » aux chaussettes fétiches en passant par les massages aux huiles essentielles . Sans oublier le passage aux WC pour les pipis ou « de la peur » / de stress Chez nous, le off skate se fait en musique. Depuis quelques temps, les bloqueur.euse.s et les jammeur.euse.s s’échauffent séparément et différemment afin de répondre aux besoins et aux attentes de chacun.e.s pour se préparer au mieux pour les matchs. Dans le vestiaire puis sur le banc avant le coup de sifflet du premier jam de chaque période, on entonne notre cri de guerre ce qui nous donne la niaque : A la vie ! A la Mort ! Veuves Noires ! Le mot d’ordre c’est de se donner à fond, sans regret comme si c’était le dernier match de notre vie : on n’est pas venu là pour enfiler des perles !!! On cherche toujours une entrée marquante pour la présentation de l’équipe afin de se démarquer. Les un premières années, nous entrions sur le track avec un cercueil . Puis, Chab’ a imaginé un chant que nous avons écrit lors d’une soirée entre les deux murs de l’équipe A . Au final, nous sommes resté.e.s « basiques » en s'alignant le long du track ou en évoluant en pack et en levant la main à l’appel de notre derbyname (quand on l’entend lol) Nous remercions toutes les équipes que nous avons rencontrées au cours de ces 10 années, ce fût un réel plaisir de les affronter. Nous avons hâte de pouvoir vous retrouver sur un track. Si on se fait un p'tit ou un gros bobo , nous avons la chance d'avoir des médics sur place afin de s'occuper de nous (avant d'appeler les pompiers si c'est vraiment grave). Nous remercions ces bénévoles qui donnent de leur temps pour notre sécurité. Ce qui est formidable avec le roller derby c'est qu'on est adversaire mais une fois le coup de sifflet final donné, on se prend dans les bras, on se félicite, on se câline, on pleure, on crie ... On fait des tours de track pour taper dans les mains du public mais aussi sur des culs Certains matchs ont été mémorables et ont contribué à la cohésion de l’équipe - Le tournoi Alerte à Malibout à Nice en 2015, - Le 1e championnat de France - Les revanches remportées, - Les matchs « ascenseurs émotionnels » où l’on se tire la bourre avec nos adversaires pour gagner in-extremis de quelques points - Les matchs perdus mais où la communication était bonne, des stratégies bien placées par exemple, - Tous les premiers matchs où l’équipe a été en reconstruction afin d’intégrer les nouvelles recrues et ainsi laisser à ces personnes le temps de faire leur preuve, - Les play-off à la Roche-sur-Yon en juin 2019 et jouer notamment contre Toulouse Quelques anecdotes à vous avouer ou à partager : - Donner à une ligne le nom des premières syllabes des joueuses et créer quasiment un tube de l’été : la Chakakyna !!!! - Prévenir les officiels au capitaine meeting qu’une de nos joueuses risque de quitter le track pour aller vomir. Elle y est allée en mode ni vu ni connu et personne n’a rien capté sur le banc - Jouer un différentiel de points pour le match du lendemain au jeu du taureau - Réussir à prendre le dessus mentalement sur l’équipe adverse et ainsi parvenir à prendre notre revanche ou à arracher la victoire alors que c’était mal engagé - Les jammeuses apprécient se retrouver à la mi-temps pour une partie de « jambes en l’air » (regardez bien les photos vous comprendrez ce que cela signifie ) - On entend souvent cette phrase sur le banc « touche pas à ma gourde» - Faire une mi-temps de championnat sans protège dents ou sa variante avec le protège-dents sur le casque Oulala pas bien !!! #prescription Les week-ends derby c’est tellement génial On met en application tout ce qu’on a vu en entraînement, on développe notre cohésion d’équipe en match mais également entre le covoit’, le resto et le dodo On entend nos supporter.trice.s qui sont prêt.e.s à se casser la voix pour nous encourager On se crée un souvenir collectif gravé à jamais en nous et immortalisé par les photographes Mille mercis à eux qui ont contribué à créer ces 10 ans de souvenirs On est sur un petit nuage (à roulettes) mais quand vient le moment de rentrer chez soi : on se sent seul.e, et c’est le derbyblues qui commence ! Le derby ça prend aux tripes : les coéquipier.ère.s sont devenu.e.s des ami.e.s sur qui on peut compter quoi qu’il arrive ! Vivement le prochain évent’

Et pour terminer cette rétrospective en beauté / mignonitude et parce que les Veuves Noires et les Croque-Morts pensent à l’avenir, voici la relève !!!

C’est avec une vive émotion que nous nous sommes replongé.e.s dans ces merveilleux souvenirs pour vous les (re)partager . Nous espérons vous retrouver très rapidement en live sur et autour d’un track pour créer de nouveaux souvenirs encore plus beaux ! Merci à vous qui nous suivez et nous encouragez depuis toutes ces années. Merci à tous nos bénévoles, à tous nos partenaires mairies, Kiss Ink , Makadam Shop , le CD76 Pour faire un nouveau bilan, on s’donne rendez-vous dans dix ans (avouez, vous avez pensé à Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiick : ne nous remerciez pas, c’est gratuit ! )




43 vues

Yorumlar


bottom of page